Table des matières

Avant-propos

Fondé en 1981, QuébecOiseaux est un organisme à but non lucratif qui regroupe et représente les individus et les organismes ayant un intérêt pour l’ornithologie au Québec. Les objectifs de l’organisme sont de favoriser le développement du loisir ornithologique, de promouvoir l’étude des oiseaux et de veiller à la conservation des oiseaux et de leurs habitats.

ÉPOQ est une base de données gerée par QuébecOiseaux. Créée par l’ornithologue-visionnaire Jacques Larivée en 1975, cette initiative visait à compiler en format numérique toutes les mentions, historiques et récentes, des oiseaux du Québec. Dans les années qui suivirent, les ornithologues du Québec ont rapidement adopté le réflexe de remplir, au terme de leur excursion, un feuillet d’observations ÉPOQ. Ces feuillets contenaient la liste des quelque 300 espèces d’oiseaux du Québec et on pouvait y indiquer la localité de l’excursion, la date, les heures de début et de fin de l’excursion et bien sûr la liste des espèces observées, avec les estimations de leurs nombres. Ces feuillets étaient fourmis gratuitement par les clubs. ÉPOQ et sa fidèle communauté de contributeurs furent un phénomène unique au monde, qui a inspiré nos voisins du Sud dans la création d’eBird. ÉPOQ a cédé sa place à eBird en 2016. À sa fermeture, la base de données ÉPOQ contenait 10 025 915 mentions d’espèces d’oiseaux au Québec. En 2019, toutes les mentions d’ÉPOQ ont été transférées dans eBird.

eBird se décrit comme un projet de base de données élaboré par le Cornell Lab of Ornithology et la National Audubon Society. Il offre un moyen simple d’assurer le suivi des oiseaux observés partout dans le monde. Une des raisons de la popularité d’eBird est qu’il analyse les données personnelles de chaque observateur, par localité ou par période de temps. Les observateurs peuvent aussi télécharger leurs observations personnelles. Les observateurs peuvent également accéder, à travers une interface graphique conviviale, à toute l’information antérieure intégrée à la base de données afin de découvrir ce que d’autres observateurs ont signalé sur la planète. Cependant, eBird retient les mentions d’espèces jugées “sensibles” par l’organisation (Cornell lab of Ornithology). L’idée est de réduire le risque d’atteinte à ces espèces par les braconniers et contrebandiers. Au Québec, eBird juge que le Faucon gerfaut, la Chouette épervière et la Chouette lapone sont “sensibles”. Les sommaires présentés ici incluent néanmoins des informations générales sur ces espèces.

Quelques détails sur les données

Pour comprendre les analyses présentées dans ce rapport, voyons quelques notions de base avec les données eBird. Ces données sont disponibles sur demande et après l’autorisation des responsables (ici, le Regroupement QuébecOiseaux). Elles prennent la forme d’un fichier en format texte (lisible dans à peu près toutes les applications de traitement de texte ou d’analyse). Chaque colonne donne une information précise (Espèce, date, nombre, etc.) et chaque ligne rapporte une mention précise. Le fichier en question (base de données eBird) est mis à jour chaque année à la fin des mois suivants: février, mai, août, novembre. Tout ajout, suppression ou toute modification de liste subséquente à la dernière mise à jour sera ignorée dans ce rapport.

Dans le cas des listes partagées, l’ajout d’une personne crée une copie (clone) de la liste avec son propre numéro de série: c’est le numéro commençant par “S” qu’on voit dans le lien URL quand vous consultez une liste sur votre fureteur. Les différents observateurs peuvent modifier leur copie de la liste à leur guise (par exemple, supprimer une espèce s’ils ne l’ont pas vue contrairement à d’autres personnes du groupe). Cette flexibilité entraîne un problème: des doublons, qui sont éliminés en ne retenant qu’une seule mention de chaque espèce cumulée dans les listes partagées. Notez que les doublons, ce n’est pas juste un artéfact d’eBird, mais aussi une réalité terrain. Les “doublons” existeront toujours du fait que souvent de nombreux observateurs sont au même endroit au même moment, sans partager leurs listes eBird. Cette réalité est prise en compte avec les données d’effort d’observation.

Aussi, depuis le printemps 2018, eBird ne fournit plus les noms des observateurs, dans sa base de donnée exportable. Les observateurs ne sont désormais identifiés que par un numéro de série. Sachant que les rapports ne seraient pas aussi intéressants sans l’aspect personnel, un tableau d’équivalence liant chaque observateur à son ID est mis à jour à chaque saison.

Au terme de la période considérée dans ce rapport, la base de données combinée ÉPOQ/eBird contenait 30 378 listes totalisant 422 770 mentions pour la région considérée.1

Comment lire et partager ce rapport

Le rapport est regroupé en 3 grandes sections: Avant-propos, Observation et Oiseaux. La première met la table, la seconde résume l’effort d’observation et la dernière résume l’objet de toutes ces énergies, les Oiseaux.Les différents tableaux sont maintenant plus facilement accessibles sous forme de différents onglets cliquables. Les espèces sont triées par ordre phylogénique selon les American Ornithological Societies, à moins d’indication contraire.

Ce rapport peut apparaître trop volumineux pour certains. Plusieurs se plaignent de la longueur de la section commentaires, mais si je l’enlève, d’autres se plaindront de son absence. Je vous suggère de lire ce rapport comme on consulte un atlas ou un dictionnaire : passez outre les sections que vous trouvez longues, et allez là ou vous cherchez des informations. C’est pour cela qu’il y a une table des matières cliquable. Aussi, pour améliorer votre expérience de lecteur/rédacteur, la plupart des tableaux sont téléchargeables, ce qui vous permettra de les ouvrir dans un tableur comme Excel et manipuler l’apparence pour vos fins (tri, filtrage, etc.).

Vous êtes encouragés à partager les sommaires, tableaux et figures présentés, en citant la source telle que présentée à la fin du rapport.

Remerciements

Le présent rapport n’aurait pas été possible sans la contribution des milliers d’ornithologues qui ont pris le temps de partager leurs observations aux quatre coins de la province. De plus, soulignons le travail méticuleux de saisie des données par ces compilateurs d’avant internet, sans lesquels des millions de mentions auraient reposé dans des boîtes, loin des regards des analystes. Ces compilateurs de la première génération oeuvraient pour la plupart au sein de clubs d’ornithologie régionaux qui collectaient les feuillets d’observation par la poste ou par personne interposée. Dorénavant, cette étape intermédiaire de compilation n’existe pratiquement plus, mais le Québec ornithologique bénéficie encore de près d’une trentaine de réviseurs régionaux qui scrute attentivement les mentions inusitées soumises à eBird, assurant ainsi un contrôle de qualité essentiel.

Merci à toutes ces personnes dont la contribution au loisir et à la science ornithologique est inestimable.

Sur ce, bonne lecture!

André Desrochers


Observation

Protocoles

Ce tableau présente les nombres de listes selon différents protocoles d’observation des oiseaux pratiqués durant cette saison dans la zone considérée. Voici un extrait de la documentation eBird (traduction libre) par rapport aux principaux protocoles utilisés:

  • Baguage d’oiseaux - Protocole pour les opérations de baguage afin de signaler les oiseaux capturés ou des relevés complets d’un site combinant des oiseaux capturés et observés. Répondre “non” à la question demandant si vous déclarez toutes les espèces “si vous ne signalez que des oiseaux capturés; répondez” oui "si vous inclure les oiseaux pris au filet et observés. Veuillez lire le protocole complet sur ce lien.

  • Carnet de notes - informations saisie par des compilateurs ÉPOQ à partir de tierces personnes.

  • Communication personnelle - Mentions de tierces personnes qu’on veut ajouter à eBird. Indiquer la source dans les commentaires de la liste.

  • Cris nocturnes - Protocole stationnaire spécialement conçu pour noter les oiseaux migrateurs nocturnes. Cochez “Non” à la question sur “Toutes les espèces signalées”. Plus de détails peuvent être trouvés ici.

  • Emplacement aléatoire - Pour projets scientifiques. Emplacements déterminés par un tirage au hasard de coordonnées ou toute autre approche similaire. L’observateur ne choisit donc pas des sites “propices” mais plutôt des sites représentatifs d’une localité plus grande.

  • En déplacement - Observations effectuées sur une période de temps connue tout en se déplaçant. Vous devriez pouvoir estimer le la distance que vous avez parcourue pendant votre sortie, à pied ou en véhicule. Si vous n’êtes pas sûr de la distance ou de la zone que vous avez parcourue, veuillez saisir votre observation en tant qu’ “informelle”. Voici des exemples de déplacements: parcourir un sentier dans un parc local, conduire un véhicule à vitesse réduite, participer à une excursion en bateau pélagique ou même observer les oiseaux en faisant du jogging dans votre quartier. Champs Date / Effort requis: Date, Heure de début, durée et distance parcourue.

  • Feuillet ÉPOQ - Données issues de feuillets d’observations quotidiennes de l’Étude des Populations d’Oiseaux du Québec (ÉPOQ). Ces feuillets en papier étaient jadis remplis par les observateurs à la fin de leur excursion, et envoyés à leur club régulièrement. On y notait les oiseaux tout comme avec eBird, ainsi que l’heure du début et de la fin de l’excursion, le nom de la localité et les observateurs. Ces feuillets, saisis originalement dans ÉPOQ, ont été transférés à eBird manuellement par les observateurs assidus, et de manière générique (Observateur = ÉPOQ) pour le reste des observateurs.

  • Feuillet WWW - Outil de saisie de listes d’observations par Denis Lepage (Oiseaux Canada) - n’est plus disponible.

  • Feuillet WWW du RQO - Pendant quelques années le regroupement QuébecOiseaux offrait aux observateurs de saisir leurs observations via le site web du regroupement - n’est plus disponible.

  • Historique - L’objectif principal était l’observation des oiseaux, mais l’heure de début, la durée ou la distance n’ont pu être estimés. Ce protocole permet de définir l’heure de début, la durée et la distance, mais aucun n’est requis. Champs Date / Effort requis: Date

  • Informelle - Les observations ne comprennent pas de distance ou de durée.Par exemple un oriole qui passe pendant que vous vérifiez votre courrier, un colibri se nourrissant dans votre jardin pendant vous lavez la vaisselle, une gélinotte au bord de la route pendant que vous vous rendez au travail ou une volée de jaseurs qui survole votre propriété pendant que vous désherbez votre jardin. Champs Date / Effort requis: Date.

  • Mentions de la littérature - Informations saisie par des compilateurs ÉPOQ à partir de tierces personnes.

  • Mentions publiées sur Internet - Mentions de tierces personnes, provenant de sites comme les médias sociaux, qu’on veut ajouter à eBird. Indiquer la source (nom, lien URL, etc.) dans les commentaires de la liste.

  • Pélagique - Protocole spécialisé dans l’observation des oiseaux pélagiques. S’il vous plaît visitez la description complète du protocole (anglais).

  • Stationnaire - Observations effectuées sur une période de temps connue, mais sans aucune distance. Cela ne signifie pas que vous devez rester immobile pendant que vous notez les oiseaux; vous devez juste rester dans une zone environ 30 mètres de diamètre. Des exemples de comptes stationnaires sont: stations d’écoute, dénombrements de rapaces ou de la côte, assis dans votre jardin . Champs Date / Effort requis: Date, heure de début et durée.

  • Superficie précise - Si vous êtes capable d’estimer la taille (hectares) de la zone que vous avez parcourue. La principale mesure de l’effort est la superficie. Les mesures d’effort secondaires sont la durée et la distance parcourue. Voici des exemples: recherche active d’oiseaux reproducteurs ou de canot dans un parc ou un boisé local à travers un marais pour compter les échassiers. Une randonnée ornithologique dans votre quartier ou propriété privée peut être un compte de surface si vous êtes en mesure d’estimer la taille de la zone que vous avez recherchée. Champs Date / Effort requis: Date, heure de début, durée et zone Couvert.

Protocoles eBird utilisés, hiver 2018 ( COL )


Protocole Décembre Janvier Février Saison
En déplacement 214 159 192 565
Stationnaire 123 78 67 268
Informelle 38 48 40 126
Historique 14 11 2 27
Total 389 296 301 986





Par mois

Il est possible que les totaux mensuels diffèrent de ceux du tableau précédent (protocoles). Ceci est dû aux rares occasions où des observateurs partageant une liste modifient le protocole, notamment. À ne pas faire!!! 2

Effort mensuel d’observation, hiver 2018 ( COL )


Mois Listes Partagées Localités Heures Heures
/Liste
Km Mentions Mentions
/Liste
Espèces Observateurs
Décembre 389 122 111 455.4 1.2 997.0 2 416 6.2 85 139
Janvier 296 65 129 227.8 0.8 680.4 1 433 4.8 53 96
Février 301 41 118 246.8 0.8 821.0 1 732 5.8 64 100
Saison 986 228 285 930.0 0.9 2 498.5 5 581 5.7 92 214





Observateurs

Bienvenue aux 13 nouveaux observateurs et groupes dans notre territoire!

Ce sont: Richard Beauchamp, J-F Brodeur, Roger Champagne, Andre Drapeau, Denis Girard, Guylaine Godbout, Patricia Goulet, North Branch Nature Center, Grace Nelson, obsr199323, Jacques Poitras, Marcel Robillard, Philippe Turcot


Les personnes qui désirent rester anonymes peuvent signaler leur préférence en communiquant par courriel avec l’auteur de ces rapports. Notez que les noms des observateurs sont précédés de “EPOQ” lorsque leurs observations provenaient de cette base de données. Les observateurs anonymes sont présentés avec leur identifiant unique eBird, ce qui évite que leurs statistiques soient agglomérées. Ces identifiants ne sont d’utilité que pour les gestionnaires de données et respectent l’anonymat.


Contributions des observateurs, hiver 2018 ( COL )
Cliquez sur les en-têtes de colonnes pour trier le tableau. Listes informelles incluses 3


Au total, 214 observateurs ont partagé leurs découvertes cette saison.


Tendances

Voici les tendances dans l’effort d’observation, depuis 1980. Avant 2010, les données proviennent surtout d’ÉPOQ, ce qui rend les comparaisons plus difficiles dans le cas des distances parcourues et des nombres de localités. Les distances parcourues n’étaient pas disponibles avec ÉPOQ. Aussi, les localités étaient enregistrées avec moins de précision, menant à l’enregistrement de moins de localités. La gestion des listes partagées était aussi différente, rendant les nombres d’observateurs plutôt imprécis avant eBird.

Depuis l’arrivée d’eBird on note aussi des tendances dans le comportement des observateurs. Ceux-ci tendent notamment à enregistrer davantage de listes de moindre durée et correspondant à des localités plus précises.

Tendances de de l’effort d’observation depuis 2010, hiver ( COL )
Pour télécharger le graphique, utilisez le menu contextuel (clique-droite en Windows)
et sélectionnez “Enregistrer l’image sous…” ou “Copier l’image”





Par site (carte)

Nombres de listes eBird, hiver 2018 ( COL )

Zoomer pour détails. Glissez la souris sans relâcher le bouton pour déplacer la carte.





Par site (tableau)

Le tableau ci-dessous présente les sites les plus visités, par nombre décroissant du nombre d’heures d’observation. Pour obtenir le tableau complet pour analyse, cliquez le bouton “Télécharger” sous le tableau (disponible avec certains fureteurs seulement, incluant Chrome). Les sites en rouge sont des sites publics ( hotspots dans le lexique d’eBird).

Sites les plus visités, hiver 2018 ( COL )

Cliquez sur le nom du site pour localiser sur Google Maps. Une nouvelle fenêtre s’ouvrira. Cliquez sur les en-têtes de colonnes pour trier le tableau.






Oiseaux

Sommaire par espèce

Si vous voulez des détails sur les premières et dernières mentions de la saison, ou encore le nombre maximum d’oiseaux observés, cliquez sur les liens correspondants (en bleu), ce qui vous emmènera à la première liste soumise à eBird qui a établi le record pour cette saison. Afin de faciliter la lisibilité du tableau, dans les cas où plusieurs listes sont ex-aequo, seules les premières listes soumises établissant le record pour cette saison sont présentées. L’ensemble des listes produisant les records cette saison est disponible dans les tableaux Arrivées les plus hâtives cette saison et Départs les plus tardifs cette saison. Les nombres de mentions par mois sont présentées entre parenthèses (printemps: mars, avril, mai; été: juin, juillet; automne: août, septembre, octobre, novembre; hiver: décembre, janvier, février)

Les espèces dont le nom est vert ont été observées un nombre exceptionnellement élevé de fois cette année (colonne “Mentions”), celles dont le nom est rouge ont été observées exceptionnellement rarement. Les nombres exceptionnellement élevés ou faibles résultent de plusieurs facteurs, incluant probablement l’abondance réelle de l’espèce, mais aussi d’autres facteurs tels que des changements dans la facilité d’observer l’espèce (p. ex. sites rendus accessibles, ou éliminés) ou encore des changements dans les comportements des observateurs (évolution temporelle de l’aptitude à identifier, de la fréquentation de sites, etc.). Par exemple, une espèce généralement difficile à observer ou très rare a pu se tenir dans un lieu très fréquenté cette saison, rendant son nombre d’observations élevé.

Sommaire des espèces, hiver 2018 ( COL )

Cliquez sur les en-têtes de colonnes pour trier le tableau. “Exceptionnel” = à au moins 2 sigmas (écarts-types) de la moyenne depuis 10 ans à pareille saison Constance = % listes complètes mentionnant l’espèce Abondance = Constance x Nmoy = Total d’oiseaux / Nb de listes complètes (selon le système ÉPOQ) Il est possible que certaines listes aient été révisées ou supprimées depuis la confection de ce rapport





Espèces rares

Voici les espèces mentionnées moins d’une fois par 10 000 mentions dans la province ou représentant moins d’une fois par 1000 mentions si le territoire visé est un club. Ces ratios sont calculés à la saison courante, dans les 10 dernières années. Attention - une espèce peut être assez abondante dans une région tout en étant relativement rarement observée (p. ex. Tétras du Canada, Petite Nyctale), ainsi elle apparaîtra dans cette liste. À l’opposé, des espèces charismatiques et très visibles (p. ex. Grande Aigrette), ainsi que des raretés restant longtemps au même site peuvent être absentes de la liste. La « rareté » d’un oiseau est bien subjective. Aucune définition ne fera l’affaire de tous, mais un seuil de pourcentage comme ici est une manière comme une autre de trancher. Quel que soit le seuil choisi, il se trouvera toujours des lecteurs à l’aise avec le choix, et d’autres qui se plaindront!

Afin d’éviter les répétitions et noms de sites multiples, les sites sont regroupés ici avec un seuil de distance de 5 km 4. Seul le site de la première mention est identifié, mais la localité présentée sur Google Maps représente la moyenne des coordonnées d’observations.

Afin de respecter les règles d’eBird, aucun détail n’est présenté sur les espèces jugées “sensibles” par eBird. Au Québec, il s’agit du Faucon gerfaut, de la Chouette épervière et de la Chouette lapone.



Espèces observées rarement, hiver 2018 ( COL )

Les hybrides, les oiseaux identifiés uniquement à leur genre (p. ex. Calidris sp.) ou à d’autres groupes plus larges (famille, ordre,.) ont été exclus. 5


OIE RIEUSE, Anser albifrons

  • Le 28 février: Ile Ste-Marie, nb. max: 4 . Observateur.s: Réal Boulet, Ghislaine Boulet

CANARD SOUCHET, Spatula clypeata

  • Du 2 décembre au 9 décembre: Bassin de Chambly, nb. max: 36 . Observateur.s: Réal Boulet, Ghislaine Boulet; André Messier; Richard Lafrance, Mario Pelletier, Louise Rodrique; Tristan Jobin; Diane Thériault, Diane Ménard; Sylvain Cardinal, Lucien Lemay; Gilles Ethier; Raymond Belhumeur (Observé 4 journées différentes)

CANARD D’AMÉRIQUE, Mareca americana


SARCELLE D’HIVER, Anas crecca

  • Le 2 décembre: QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue, nb. max: 1 . Observateur.s: Pascale Berthe, Chantal Trudel

  • Du 2 décembre au 13 décembre: Bassin de Chambly, nb. max: 1 . Observateur.s: Réal Boulet, Ghislaine Boulet; Vincent Létourneau; Gilles Ethier (Observé 3 journées différentes)


MACREUSE À FRONT BLANC, Melanitta perspicillata

  • Le 10 décembre: Ile Ste-Marie, nb. max: 1 . Observateur.s: Denis Collins

MACREUSE À BEC JAUNE, Melanitta americana


PETIT GARROT, Bucephala albeola

  • Le 9 décembre: Ile Ste-Marie, nb. max: 2 . Observateur.s: Suzanne Labbé, Pierre Bannon

GARROT D’ISLANDE, Bucephala islandica

  • Du 1 décembre au 10 décembre: Ile Ste-Marie, nb. max: 2 . Observateur.s: Yves Gauthier (Mtl); Diane Thériault, Diane Ménard; Suzanne Labbé, Pierre Bannon; Denis Collins (Observé 4 journées différentes)

GÉLINOTTE HUPPÉE, Bonasa umbellus

  • Du 1 janvier au 10 février: Bruno Road, nb. max: 1 . Observateur.s: Amanda B.; Suzanne Labbé, Pierre Bannon, Jean FRANCOIS; Samuel Denault; Michel Bertrand (Observé 3 journées différentes)

GRÈBE À BEC BIGARRÉ, Podilymbus podiceps


GRÈBE JOUGRIS, Podiceps grisegena

  • Le 9 décembre: Bassin de Chambly, nb. max: 1 . Observateur.s: Suzanne Labbé, Pierre Bannon; Vincent Létourneau; Gilles Ethier; Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel

FOULQUE D’AMÉRIQUE, Fulica americana

  • Le 13 décembre: Fort Chambly, nb. max: 1 . Observateur.s: Gilles Ethier

GOÉLAND ARCTIQUE, Larus glaucoides

  • Le 1 décembre et le 26 février: Bassin de Chambly, nb. max: 1 . Observateur.s: Raymond Belhumeur; Guy Paquin

GOÉLAND BOURGMESTRE, Larus hyperboreus


URUBU À TÊTE ROUGE, Cathartes aura

  • Le 28 février: Fort Chambly, nb. max: 2 . Observateur.s: Richard Lafrance

BUSE À QUEUE ROUSSE (BOREALIS), Buteo jamaicensis borealis


PIC MACULÉ, Sphyrapicus varius


PIC À VENTRE ROUX, Melanerpes carolinus

  • Du 8 décembre au 23 février: Parc Michel-Chartrand, nb. max: 1 . Observateur.s: David Millar; Samuel Denault; Yves Gauthier (Mtl); Guy Paquin; Joanne Masson (Observé 5 journées différentes)

PIC MINEUR [PUBESCENS OU MEDIANUS], Dryobates pubescens pubescens/medianus


PIC CHEVELU [VILLOSUS], Dryobates villosus [villosus Group]


PIC FLAMBOYANT, Colaptes auratus


ROITELET À COURONNE DORÉE, Regulus satrapa


SITTELLE À POITRINE BLANCHE (CAROLINENSIS), Sitta carolinensis carolinensis


TROGLODYTE DES FORÊTS, Troglodytes hiemalis

  • Le 14 décembre: Ile aux Foins, nb. max: 1 . Observateur.s: Samuel Denault

TROGLODYTE DES MARAIS, Cistothorus palustris


MERLE D’AMÉRIQUE [MIGRATORIUS], Turdus migratorius [migratorius Group]


ROSELIN POURPRÉ, Haemorhous purpureus


BRUANT À COURONNE BLANCHE, Zonotrichia leucophrys


QUISCALE BRONZÉ, Quiscalus quiscula





Nouvelles espèces

Nouvelles espèces pour la région visée (toutes saisons incluses). Consulter la section Espèces rares pour les détails sur les nouvelles espèces observées, le cas échéant.

Les hybrides, les oiseaux identifiés uniquement à leur genre (p. ex. Calidris sp.) ou à d’autres groupes plus larges (famille, ordre,.) ont été exclus.

Nouvelles espèces au Québec:

aucune

Nouvelles espèces dans le territoire du club:

aucune





Oiseaux hâtifs

Ce tableau présente, pour chaque espèce, la date la plus hâtive d’observation dans la région visée, pour la saison. À l’hiver ou au printemps, seules les espèces estivales (p. ex., parulines) ou les migrateurs de passage (p. ex., limicoles) sont considérées, et le mois de décembre est exclu à l’hiver. À l’été, les dates hâtives sont calculées pour le mois de juillet, seulement pour les migrateurs de passage, au sud du 49e parallèle. À l’automne, les mentions hâtives n’incluent que les espèces hivernales, au sud du 49e parallèle. Gardez en tête que des records plus extrêmes peuvent se produire aux saisons adjacentes. Cette liste n’inclut pas les espèces “sensibles” (déterminées par eBird): Chouette épervière, Chouette lapone, Faucon gerfaut.




Les oiseaux les plus hâtifs, hiver 2018 ( COL )

Cliquez sur les noms d’observateurs pour visualiser les listes dans eBird.6






Oiseaux tardifs

Ce tableau présente, pour chaque espèce, la date la plus hâtive d’observation dans la région visée, pour la saison. À l’hiver, seules les espèces estivales (p. ex., parulines) ou les migrateurs de passage (p. ex., limicoles) sont considérées, au mois de décembre seulement. Au printemps, les mentions tardives n’incluent que les espèces hivernales, au sud du 49e parallèle. À l’été, les dates tardives sont calculées pour le mois de juin, seulement pour les migrateurs de passage et les hivernants, au sud du 49e parallèle. À l’automne, les mentions tardives n’incluent que les espèces estivales ou les migrateurs de passage, au sud du 49e parallèle. Gardez en tête que des records plus extrêmes peuvent se produire aux saisons adjacentes. Cette liste n’inclut pas les espèces “sensibles” (déterminées par eBird): Chouette épervière, Chouette lapone, Faucon gerfaut.




Les oiseaux les plus tardifs, hiver 2018 ( COL )

Cliquez sur les noms d’observateurs pour visualiser les listes dans eBird.7






Grands nombres

Ce tableau présente, pour chaque espèce, le plus grand nombre rapporté dans une liste dans la région visée, pour la saison. Toutes les mentions avec nombre indéterminé ou égal à un sont ignorées. Cette liste n’inclut pas les espèces “sensibles” (déterminées par eBird): Chouette épervière, Chouette lapone, Faucon gerfaut.




Les plus grands nombres, hiver 2018 ( COL )

Cliquez sur les nombres d’maximaux pour visualiser les listes dans eBird.8






Nouveaux records

Pour faciliter la lisibilité, seules les premières listes soumises établissant un record sont présentées. Pour avoir toutes les listes référant à un record d’arrivée ou de départ, se référer aux onglets Oiseaux hâtifs ou Oiseaux tardifs. Les nouveaux records et anciens records correspondants sont marqués par des liens cliquables (bleus) lorsque présents dans eBird. Les records non cliquables proviennent d’ÉPOQ (Larivée 2016).

Colonnes:

  • MaxQc = Record du nombre dans une liste, pour la province et la saison
  • MaxClub = Record du nombre dans une liste, pour le club et la saison
  • NouvMax = Nouveau record de nombre pour la saison (comparez à ceux du club et de la province)
  • ArrQc = Record d’arrivée pour la province
  • ArrClub = Record d’arrivée pour le club
  • NouvArr = Nouveau record d’arrivée (comparez à ceux du club et de la province)
  • DepQc = Record de départ pour la province
  • DepClub = Record de départ pour le club
  • NouvDep = Nouveau record de départ (comparez à ceux du club et de la province)



Nouveaux records, hiver 2018 ( COL )

Il est possible que certaines listes aient été révisées ou supprimées depuis la confection de ce rapport


Espèce MaxQc MaxClub NouvMax ArrQc ArrClub NouvArr DepQc DepClub NouvDep
Oie rieuse 6 2 4
Canard souchet 280 14 36
Fuligule milouinan 5 000 200 400
Macreuse à ailes blanches 500 4 5
Harle couronné 500 86 90
Gélinotte huppée 1975-01-01 2012-01-02 2018-01-01
Dindon sauvage 300 21 36
Foulque d’Amérique 2000-12-30 1997-12-06 2017-12-13
Urubu à tête rouge 16 1 2 2008-12-31 2002-02-27 2018-02-28
Épervier brun 1987-01-01 2001-01-02 2018-01-01
Hibou des marais 1999-01-01 1999-01-02 2018-01-01
Pic à ventre roux 1987-01-01 2011-02-19 2018-02-18
Geai bleu 486 20 24
Grimpereau brun 1971-01-01 2013-01-02 2018-01-01
Junco ardoisé 400 45 50
Carouge à épaulettes 1980-01-01 1983-01-02 2018-01-01




Commentaires

Voici une liste de tous les commentaires d’une longueur d’au moins 10 caractères. À l’intérieur de chaque espèce, les commentaires sont triés par date croissante.

IMPORTANT: Afin de permettre l’accès grand public à vos commentaires, assurez-vous que votre compte eBird soit bien paramétré. Allez dans Mon eBird, puis cliquez sur Préférences de mon eBird (en bas à droite). Dans la section vie privée, assurez-vous que la case “Ne pas montrer les commentaires associés à mes listes” n’est PAS cochée. Si votre commentaire porte sur l’âge, le sexe, ou le statut reproducteur des oiseaux, plutôt utiliser les sections prévues à cet effet, en cliquant les boutons appropriés de la section “Ajouter des détails” de votre mention.



Commentaires, hiver 2018 ( COL )

Cliquez sur la pointe de flèche à gauche du nom de l’espèce pour les détails (non disponible dans Internet Explorer). Cette liste exclut les commentaires courts (de moins de 10 caractères)9



OIE DES NEIGES, Anser caerulescens

  • Fort Chambly (26 février), par André Messier. En vol avec les Bernaches

BERNACHE DU CANADA, Branta canadensis

  • Quai, La Prairie ( 2 décembre), par Denis Tétreault. Estimation groupée

  • Aéroport de St-Hubert ( 2 décembre), par Guy Paquin. Essaie de se poser dans champ de blé d’inde fauché.

  • Ile Demers ( 2 décembre), par Hélène Hamel. Et plus , en vol

  • 267–271 Boul du Fort-Saint-Louis, Boucherville CA-QC (45,5937,-73,4558) (13 décembre), par Éveline Landa. En vol, vers le sud est

  • Aéroport de St-Hubert (16 décembre), par Gilles Ethier, Raymond Belhumeur. en vol vers l’ouest

  • Bassin de Chambly ( 1 janvier), par Amanda B.. It was in the middle of the frozen basin right before the falls, maybe it was stuck?

  • Boucherville, ciné-parc (10 janvier), par Gilles Ethier. ca groupe de Bernache se promène entre ce champ près du chemin de la Savane et de la voir ferrée jusqu’au fleuve.

  • Terres agricoles, Varennes (28 février), par Jean-François Giroux, Éveline Landa. En vol vers les îles de Varennes

  • Fort Chambly (28 février), par Richard Lafrance. sur la glace au repos

  • Fort Chambly (28 février), par Christian Coté. Sur la glace du bassin au large des îlots. Plusieurs groupes en provenance du sud se sont joints aux autres durant la visite.

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (28 février), par Lea Bernier. Dans les champs

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (28 février), par Guy Paquin. Dans le champ près de la voie ferrée


CANARD SOUCHET, Spatula clypeata


CANARD COLVERT, Anas platyrhynchos


CANARD NOIR, Anas rubripes

  • Rue de Richelieu, Chambly (16 janvier), par Christian Coté. Sur la rivière

ANATIDÉ SP. (CANARD BARBOTEUR SP.), Anatidae sp. (dabbling duck sp.)

  • Bruno Road ( 1 janvier), par Amanda B.. Flying above us, we think Mallards but not sure

FULIGULE À DOS BLANC, Aythya valisineria

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 1 décembre), par Lucien Lemay, Nicole Guénette. Un Fuligule à dos blanc femelle découvert à 10h15 parmi un groupe de Fuligule milouinan ou de Petit Fuligule.

  • La Prairie, Parc Sainte Marie ( 1 décembre), par Yves Gauthier (Mtl). Femelle avec la horde de fuligules.

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 1 décembre), par Samuel Denault. 1 femelle trouvée par Yves Gauthier

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 1 décembre), par Sylvain Cardinal. Trouvé part Lucien Lemay ,Bravo ! ;-)

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Lucien Lemay, Nicole Guénette. Présent pour une 2e journée parmi un bon groupe de Fuligule milouinan et quelques Petits Fuligules.

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Luc Tremblay, Johanne Marcotte. Bien vu, plusieurs observateurs

  • QC - La Prairie - Parc Sainte-Marie ( 2 décembre), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Présence connue

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Monique Groulx. parmi les autres fuligules présents

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Denis Tétreault. Une femelle, plumage d’hiver avec le groupe de fuligules.

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Marieta Manolova. trouvé hier et toujours present ,photos

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Diane Thériault. Présence confirmée par plusieurs observateurs

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Michel J. Chalifoux. Trouvé hier matin par Lucien Lemay et Nicole Guenette .

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Alain Bessette. Présent depuis hier parmi le groupe de Fuligules milouinan / Petits Fuligules; plusieurs observateurs; photo

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Rey Clermont. Présence connue

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 3 décembre), par André Messier. Femelle. Présente à ce site depuis quelques jours.

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 3 décembre), par Jasmine Cantara. Rapporté hier

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 3 décembre), par Alain Sylvain. femelle présente depuis quelques jours

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 3 décembre), par Denis Collins. Vu à cet endroit depuis deux jours.

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 3 décembre), par Pierre Casavant. Voir photo.

  • La Prairie, Parc Sainte Marie ( 4 décembre), par Yves Gauthier (Mtl). Présence connue

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 4 décembre), par Kevin Quirion-Poirier. Femelle, sourcil blanc, profil de la tête typique, avec fuligules milouinan

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 4 décembre), par Diane Thériault. Présence connue. Voir photo

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 4 décembre), par Joanne Masson. présence connue

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 6 décembre), par Louis Lemay. Toujours présent.

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 6 décembre), par Alain Bessette. Présent sur ce site depuis le 2 décembre parmi un groupe de Fuligules (milouinan et/ou petits); photos

  • La Prairie, Fleuve St-Laurent, Boul. Marie-Victorin ( 7 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. femelle présente à cette endroit depuis plusieurs jours

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 9 décembre), par Diane Ménard. Toujours présent sur le site

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 9 décembre), par Philippe Blain. Présence attestée depuis plusieurs jours.

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 9 décembre), par Gérald Fréchette. Parmi de nombreux Fuligules milouin. Facilement distinguable des fuligules milouinans car près de la rive. Individu plus pâle que les autres, front fuyant et bec plus long et plus foncé.


FULIGULE MILOUINAN, Aythya marila


FULIGULE MILOUINAN OU PETIT FULIGULE, Aythya marila/affinis

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 2 décembre), par Denis Tétreault. Majoritairement des F. milouinan.

GARROT À OEIL D’OR, Bucephala clangula

  • Longueuil, Entrée pont Victoria ( 8 février), par Jacques Bélanger. Un seul au vol au début du pont-

HARLE COURONNÉ, Lophodytes cucullatus


GRAND HARLE, Mergus merganser

  • Parc Ste-Marie (cté Roussillon) ( 9 décembre), par Daniel Ouellette. La plupart dans un grand groupe assez loin en amont.

  • Bassin de Chambly ( 1 janvier), par Amanda B.. Male and females, sticking close to the Mallards.

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (11 janvier), par Christian Coté. Sur le fleuve en face du parc

  • Rue de Richelieu, Chambly (16 janvier), par Christian Coté. Sur la rivière


GÉLINOTTE HUPPÉE, Bonasa umbellus

  • Bruno Road ( 1 janvier), par Amanda B.. Up in an Aspen tree eating buds.

  • Saint-Amable ( 4 janvier), par Michel Bertrand. Mangeait des bourgeons dans un Peuplier faux-tremble.


PIGEON BISET (FORME DOMESTIQUE), Columba livia (Feral Pigeon)

  • La Prairie, Ch. St-Jean ( 5 décembre), par Alain Sylvain. pourchassés par le Faucon Pèlerin

  • Aéroport de St-Hubert (16 décembre), par Alain Bessette. Bien comptés, tous ensemble sur un fil

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Alain Bessette. Un groupe de 54 bien comptés ensemble sur un fil près de la gare, un groupe de 20 environ à la mangeoire d’une résidence sur la Place de la Savanne, un groupe de 40 environ sur une grange sur le Chemin de la Savanne

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Rang du Canal, tous ensemble sur un fil, observés au même endroit les 16 et 17 décembre dernier

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Richard Lafrance, Mario Pelletier, Louise Rodrique. Place de la Savane.

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Alain Bessette. Près de la gare ensemble sur un fil à leur endroit habituel; bien comptés, décompte identique à celui observé le 20 décembre

  • Aéroport de St-Hubert ( 8 février), par Alain Bessette. Bien comptés, tous ensemble sur un fil

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (10 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. 120 sur les fils Place de la Savane / 52 sur les fils Gare St-Bruno

  • QC - Autoroute 30 (Point km 94) (11 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. A hauteur de la gare de St-Bruno-de-Montarville sur des fils électriques


TOURTERELLE TRISTE, Zenaida macroura

  • Chez Michel Bertrand (20 décembre), par Michel Bertrand. J’inclus une photo de la Tourterelle triste vue aujourd’hui dans ma cour et une seconde photo montrant une image «rehaussée» électroniquement d’une autre tourterelle photographie il y a quelque temps aussi dans ma cour. Pas vraiment triste, malgré sa voix qui peut sembler plaintive, cet oiseau a naturellement de la beauté et de la classe. Faute d’un vrai pigeon voyageur pour véhiculer mon message, je m’en remets à lui pour transmettre mes vœux à la communauté ornithologique au moment de passer de 2017 à 2018.

  • QC - Varennes - Rangs ( 1 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Mangeoires Chemin Cordon

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour ( 9 janvier), par Pascale Berthe. De retour après une semaine d’absence


FOULQUE D’AMÉRIQUE, Fulica americana

  • Fort Chambly (13 décembre), par Gilles Ethier. Un petit Canard noir avec un bec blanc gris, qui nageait parmi les canards et les Bernaches du Canada. Trop loin pour une photo avec la neige et la poudrerie.

GOÉLAND À BEC CERCLÉ, Larus delawarensis

  • Parc Michel-Chartrand (21 février), par Yves Gauthier (Mtl). Surprenant? Oui et non. Avec le redoux marqué des derniers jours il semble y avoir eu une remontée.

  • Fort Chambly (28 février), par Christian Coté. Bien comptés

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (28 février), par Lea Bernier. 1e observation de l’année


GOÉLAND ARGENTÉ, Larus argentatus

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (12 février), par André Lanouette. En vol au dessus du boisé.

GOÉLAND MARIN, Larus marinus

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (11 janvier), par Christian Coté. Sur le fleuve en face du parc

  • Rue de Richelieu, Chambly (16 janvier), par Christian Coté. En patrouille au-dessus de la rivière, plusieurs passages


MOUETTE OU GOÉLAND SP. (LARINAE SP.), Larinae sp.

  • Longueuil, Entrée pont Victoria ( 8 février), par Jacques Bélanger. Grand goéland argenté ou bourgmestre

GRAND HÉRON, Ardea herodias

  • Parc des ÎLes de Boucherville, Québec,Canada (20 décembre), par Pierre Casavant. Observé en vol vers l’ouest au-dessus du nouvel accueil.

URUBU À TÊTE ROUGE, Cathartes aura


ÉPERVIER BRUN, Accipiter striatus

  • Rue Bachand, Carignan (18 février), par Samuel Denault. Mâle immature

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (27 février), par Guy Paquin. En vol au dessus du champ près des arbres fruitiers

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (27 février), par Michel Asselin. Vu en route près du parc


ÉPERVIER DE COOPER, Accipiter cooperii

  • La Prairie, Rue Picasso ( 8 décembre), par Jose Gagnon. Observé par la fenêtre

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (17 décembre), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Place de la Savane

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Alain Bessette. Chemin de la Savanne

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (11 janvier), par Christian Coté. Dans l’arboretum Stephen-Langevin

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (18 janvier), par Lea Bernier. Dans l’arboretum

  • La Prairie, Rue Picasso (13 février), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. Capture et mange un moineau domestique sous la mangeoire

  • Longueuil Rue Dupont (16 février), par Jean Crépeau. Épervier de la grosseur d’une Corneille d’Amérique. Détecté car les oiseaux aux mangeoires étaient figés.


ACCIPITER SP., Accipiter sp.

  • 6349 Antoine-Manseau, St-Hubert (22 janvier), par Sophie Berteau. épervier brun ou épervier de Cooper

PYGARGUE À TÊTE BLANCHE, Haliaeetus leucocephalus

  • Fort Chambly (13 décembre), par Gilles Ethier. Il pourchassait les Bernaches et les canards

  • 3639–3705 Rte Marie-Victorin, Varennes CA-QC (45,7244,-73,4187) (25 décembre), par Denis Tétreault. Deux adultes.

  • Rue de Richelieu, Chambly (16 janvier), par Christian Coté. Survolant la rivière, puis perché dans un arbre sur un îlot


BUSE À QUEUE ROUSSE, Buteo jamaicensis

  • Longueuil, échangeur autoroute 20, route 132 ( 2 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. perchées dans trois des échangeurs de l’intersection

  • Longueuil, Autoroute 20 et Autoroute 30 ( 2 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. Perchée sur le côté sud de l’autoroute 30

  • Ste-Julie, autoroute 30 ( 2 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. toutes perchées sur le côté sud de l’autoroute entre les km 85 et 91

  • QC - Boucherville - Chemin d’Anjou ( 2 décembre), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. 1 Chemin d’Anjou / 1 terrain entre Rue de Lorraine et autoroute A30

  • Aéroport de St-Hubert ( 9 décembre), par Richard Lafrance, Mario Pelletier, Louise Rodrique. Rue Graham Bell

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (10 décembre), par Pascale Berthe. Rue de la Savane - Rang du Canal vers la gare - Rue Graham Bell

  • Aéroport de St-Hubert (16 décembre), par Alain Bessette. Loin dans un champ; photo à contre-jour

  • QC - Autoroute 30 / QC-116 (échangeur) (17 décembre), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Sur la QC-116 en direction de St-Basile

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Rang du Canal

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par carole muir-norrie. sitting by the highway

  • Bruno Road ( 1 janvier), par Amanda B.. Flying looking for food above the trees

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (10 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. Rang des Vingt Cinq Ouest

  • QC - Autoroute 30 (Point km 94) (11 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. Km 86-Electrium / Km 78 Bd Clairevue

  • LONGUEUIL, rte132/Roland Therrien (12 février), par Jean Lemoyne. Celle-ci était posée sur un socle ( roche ou morceau de ciment) entre les voies du côté opposé au fleuve.

  • Chemin de la Baronnie, Varennes (13 février), par Monique Groulx. repérée dans un arbre, puis s’est envolée au-dessus du chemin

  • LONGUEUIL, rte 132 (24 février), par Jean Lemoyne. perchée sur un piquet le long de la route.

  • boul. Clairevue, St-Hubert (28 février), par Louise Falcon. 1 buse se trouvait à la sortie du boul. des Promenades


BUSE PATTUE, Buteo lagopus


GRAND-DUC D’AMÉRIQUE, Bubo virginianus


HARFANG DES NEIGES, Bubo scandiacus

  • Verchères, autoroute 30 ( 2 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. Perché au Km 107 de l’autoroute 30

  • Verchères, autoroute 30 ( 2 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. perché au km 105 de l’autoroute 30

  • Aut 30, sortie 95 ( 3 décembre), par Jean Crépeau. Posé sur un lampadaire à la sortie 95. Très fortement rayé, seule la face était blanche. Probablement une femelle de première année.

  • Aéroport de St-Hubert ( 8 décembre), par Gilles Ethier. Un mâle adulte complètement blanc.

  • Aéroport de St-Hubert ( 9 décembre), par Richard Lafrance, Mario Pelletier, Louise Rodrique. L’un sur le terrain de l’aéroport, l’autre près du Boulevard Montarville. 2 adultes très blancs.

  • QC - Autoroute 30 (Point Km 70) ( 9 décembre), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. Km 75 - Arrivé en vol et s’est posé sur un lampadaire

  • Aéroport de St-Hubert (10 décembre), par Jane Cormack, Huguette Longpré, Béatrice Bellocq, SBM Nature. Peut-être un jeune mâle ou une femelle

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (10 décembre), par Pascale Berthe. Rang des vingt cinq ouest

  • Aéroport de St-Hubert (16 décembre), par Alain Bessette. Photo prise au coucher du soleil

  • QC - Boucherville - Rue de Lorraine (côté Bd Montarville) (17 décembre), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Au loin dans le champs sur une butte de terre

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Alain Bessette. Route de l’Aéroport, Boul. Clairevue, Rang des 25 O.

  • VARENNES, auto. 30, km 97,5 (18 décembre), par Jean Lemoyne. Un harfang des neige perché dans un arbre du coté droit de l’autoroute quand on roule direction Ouest.

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Huguette Longpré, Béatrice Bellocq, Richard Guillet. Perché au faîte d’un arbre

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Boulevard Clairevue dans le champ face aux pistes

  • Aut 30, sortie 98 (23 décembre), par Jean Crépeau. Perché sur un lampadaire. Était pas mal moucheté.

  • Aéroport de St-Hubert (23 décembre), par Denis Collins. Vue sur le boulevard Clairevue

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Richard Lafrance, Mario Pelletier, Louise Rodrique. En bout de piste.

  • Boul de Montarville / Ch de Bretagne (24 décembre), par Suzanne Cholette, dominic chartier. Sur le toit d’une grange

  • Autoroute 20 / Boul de. montarville (24 décembre), par Suzanne Cholette, dominic chartier. Sur le dessus d’un lampadaire de l’autoroute

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Alain Bessette. Un mâle en vol et une femelle dans un arbre sur le boul. Clairevue près de la 30

  • QC - Saint-Hubert - Chemin de la Savane (24 décembre), par Pascale Berthe. Rang des Vingt-Cinq Ouest

  • Aéroport de St-Hubert (26 décembre), par Alain Perras. À notre départ, sur le Boul. Clairevue.

  • Aut 30, sortie 98 (26 décembre), par Jean Crépeau. Sur un lampadaire à la sortie 98 de l’autoroute 30.

  • Aéroport de St-Hubert (28 décembre), par Sylvain Charron. Sur le rang des vingt-cinq

  • Aéroport de St-Hubert (29 décembre), par Guy Paquin. Peut-être parfois le même individu près de Aut 30 et Clairvue

  • 609–655 Rang des Vingt-Cinq O, Longueuil CA-QC (45,5268,-73,3774) (31 décembre), par Patricia Lavoie. pres de la voie ferrée

  • Aéroport de St-Hubert (31 décembre), par Alain Bessette. Rang des Vingt-Cinq O

  • QC - Boucherville - Rue de Lorraine (côté Bd Montarville) ( 1 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Dans le champs en face de Gordon

  • QC - Varennes - Rangs ( 1 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Rang de Picardie - Sur le toit d’un silo

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue ( 1 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. 1 sur un lampadaire A30 sortie Bd Clairevue–1 sur un poteau électrique en bois sur le Bd Clairevue

  • Aéroport de St-Hubert ( 1 janvier), par Amanda B.. Sitting on the ground in a field, darker spots, so probably an immature or a female.

  • Aéroport de St-Hubert ( 1 janvier), par Marcel Robillard. Sur le toit d’une bâtisse près de la rue des vingt-cinq et l’autre dans un champ de la rue des vingt-cinq.

  • Boul. De Montarville & Autoroute 20, Boucherville ( 2 janvier), par Jean-Sébastien Guénette, Geneviève Robert. Posé sur un lampadaire en bordure de l’autoroute 20.

  • km 95 Hwy 20 ( 2 janvier), par Sheila McCarthy, Charlie Nims. atop a light standard as we were driving towards Montreal

  • Aut 10 - Rivière Richelieu ( 2 janvier), par Jean Crépeau. En vol. Observé de derrière, battement d’ailes ample, ailes fortement arquées vers le bas. Puis observé de côté : gros hibou (grosse tête) blanc, ailes blanches.

  • Aéroport de St-Hubert ( 2 janvier), par Lucie Gendron. Percher sur un lampadaire sur la rue Clairevue

  • Brossard ( 2 janvier), par Evelyne Samson. Individu tout blanc, posé sur un lampadaire.

  • Secteur Montarville-Clairevue sur la 30 ( 4 janvier), par Mario Pelletier. Sur un lampadaire

  • St-Hubert, autoroute 30 et route 112 ( 4 janvier), par Richard Lafrance. sur un lampadaire du stationnement du magasin Maxi

  • Aéroport de St-Hubert ( 4 janvier), par Marcel Robillard. La photo a été prise au rang des vingt-cinq et l’autre harfang a été vu sur le Chemin de la Savane, sur le toit d’une grange.

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue ( 7 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. 1 harfang posé sur un lampadaire de l’entrée A30 vers l’ouest–1 harfand posé au loin dans les champs visibles du rang des Vingt-Cinq Ouest

  • Aéroport de St-Hubert ( 8 janvier), par Marcel Robillard. Sur un poteau de l’Hydro sur le Bld. Clairevue

  • Boucherville, ch. de Bretagne ( 9 janvier), par Vincent Létourneau. À la tombée de la nuit, femelle adulte près du sommet de la toiture d’un hangar identifié par l’adresse 350 A.

  • QC - Autoroute 30 (Point Km 70) ( 9 janvier), par Pascale Berthe. Toujours sur le lampadaire de l’Autoroute 30 - Sortie Bd Clairevue

  • Longueuil/Aéroport de Saint-Hubert ( 9 janvier), par Jacques Bélanger. Femelle ou immature car très tacheté de noir. Revue le lendemain même heure

  • Rue Jean-Talon, St-Hubert (10 janvier), par Christian Coté. C’est la première fois que j’entends “live” le cri de cette espèce alors que l’oiseau passe en vol à une cinquantaine de mètres devant moi

  • Aéroport de St-Hubert (10 janvier), par Christian Coté. Les deux perchés sur des poteaux le long du boul. Clairevue (plusieurs observateurs)

  • Aéroport de St-Hubert (10 janvier), par Marcel Robillard. 2 sur poteau de l’Hydro et 1 autre sur un lampadaire sortie Clairevue de la 30.

  • Autoroute 30 entre km 95 et 105 (10 janvier), par Joanie Lavigne. Km 98 et 101

  • Autoroute 30 entre km 95 et 105 (11 janvier), par Joanie Lavigne. Km 98 et 102.5

  • Aéroport de St-Hubert (14 janvier), par Guy Paquin. Toujours même endroit Aut 30 et Clairvue

  • Autoroute 30 entre km 95 et 105 (16 janvier), par Joanie Lavigne. Km 95 et 98

  • Aut-10 et Aut-35 (16 janvier), par Lise Paquette Robert Faucher. Sur un lampadaire

  • Aéroport de St-Hubert (17 janvier), par Marcel Robillard. J’ai vu un sur un poteau d’HQ sur le Bld. Clairevue, un autre au bord de la 30 sur un lampadaire et l’autre dans un champ sur le top d’un arbre au rang des vingt-cinq.

  • Aéroport de St-Hubert (21 janvier), par Marcel Robillard. Au bld.Clairevue sur un poteau de l’Hydro.

  • Autoroute 10 (26 janvier), par Marc-André Villard. Aux km 22,5 et 25

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (28 janvier), par Yves Gauthier (Mtl), Réal Bélanger. Posé au sol sur l’île aux Fermiers

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (28 janvier), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. 1 dans le champs Rang des Vingt Cinq Ouest / 1 sur la butte de terre Bd Clairevue

  • Verchères, Autoroute de l’Acier (30) (29 janvier), par Yves Gauthier (Mtl), Réal Bélanger. Un oiseau perché dans le haut d’un arbre, l’autre sur un lampadaire.

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 (29 janvier), par Éveline Landa. Km 100.5 et 98.5

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 ( 1 février), par Éveline Landa. Km 98 et km 95

  • Aut-30, km 103 ( 5 février), par Lise Paquette Robert Faucher. deux sur des lampadaires et l’autre dans le champ

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 ( 6 février), par Éveline Landa. Km 104, 98, 96

  • 870–898 Ch du Petit Bois, Varennes CA-QC (45,6767,-73,3976) ( 6 février), par Éveline Landa. Sur poteau hydro

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 ( 7 février), par Jean-François Giroux. À l’intérieur de 5 km le long de l’autoroute 30

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 ( 7 février), par Éveline Landa. Km 104 et 96

  • Autoroute 30 entre km 95 et 105 ( 8 février), par Joanie Lavigne. Km 98, 99, 105 et 106

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 ( 8 février), par Éveline Landa. Km 106, 105.5 et 96

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 ( 8 février), par Éveline Landa. Entre km 96 et 106

  • aut-30, km 100 ( 8 février), par Lise Paquette Robert Faucher. dont un tout blanc mâle

  • Aéroport de St-Hubert ( 8 février), par Alain Bessette. Un individu sur le boul. Clairevue (photos) et un sur le terrain de l’Aéroport

  • Aéroport de St-Hubert (10 février), par Alison Wagner, North Branch Nature Center, Zac Cota, Stacy Robinson, Grace Nelson, Rich Kelley, Sue Wetmore. perched on a light pole on the right side of the airport access road and then flew to a fence on the left side. very white male

  • QC - Boucherville - Rue de Lorraine (côté rue de Montbrun) (10 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. Perché en haut d’un arbre angle Montbrun / Lorraine

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (10 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. Sur un lampadaire - Route en construction

  • Lampadaire sortie autoroute 20 (10 février), par Judith Lupien. Sur un lampadaire près autoroute

  • QC - Autoroute 30 (Point km 94) (11 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. Km 105 - Km 98 - 2 harfangs perchés sur les lampadaires

  • QC - Verchères - Rang des Terres-Noires (11 février), par Pascale Berthe, Marieta Manolova, Chantal Trudel. Sur des silos –Un s’est envolé au moment où nous arrivions, une belle observation d’un harfang en vol–Un autre (juvénile très foncé) a lancé par deux fois des cris stridents (une première pour nous)

  • Aéroport de St-Hubert (11 février), par Marcel Robillard. Sur le rang des vingt-cinq

  • Aéroport de St-Hubert (13 février), par Christian Coté. Très peu de marques sur les dessus, dessous entièrement blancs

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 (13 février), par Éveline Landa. Km 110.5, 99.5 et 98

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 (14 février), par Éveline Landa. Km 107, 104.5, 98, 95

  • 2501–2599 Ch Jean-Paul-Choquet, Varennes CA-QC (45,6636,-73,3868) (15 février), par Éveline Landa. Sur toit de grange

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 (16 février), par Jean-François Giroux, Éveline Landa. Km 104.5, 104

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 (17 février), par Jean-François Giroux, Éveline Landa. Km 99.5, 105, 106.5

  • Des Terres Noires (18 février), par Rachel Papineau-Pepin, Jacques Pepin. sur le silo au 136 rang Des Terres Noires

  • Varennes (18 février), par Rachel Papineau-Pepin, Jacques Pepin. posé sur un lampadaire près de l’autoroute de l’Acier

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 (21 février), par Éveline Landa. Km 98 et 104.5

  • VERCHÈRES - Aut de l’Acier (45,7602,-73,3154) (22 février), par Daniel Jauvin. Sur l’arceau au-dessus du silo

  • CA-QC-Verchères-Aut de l’Acier - 45,7433x-73,3426 (27 février), par Jean-François Giroux, Éveline Landa. Km 101 et 105

  • boul. Clairevue, St-Hubert (28 février), par Louise Falcon. au fond du champ à gauche en allant vers de la Savanne


HIBOU DES MARAIS, Asio flammeus

  • PN des Îles-de-Boucherville (incluant Île Charron) ( 1 décembre), par Denis Tétreault. Observé en bordure de la pinède centrale il était perché près de la friche, très craintif il a décollé à bonne distance. Vol caractéristique, rapide. Format similaire au Hibou Moyen-Duc, mais beaucoup plus pâle surtout la partie ventrale, avec des tâches jaunâtres sur les ailes.

  • Aéroport de St-Hubert ( 9 décembre), par Gilles Ethier. Il était perché près d’un canal, au coin Graham-Bell et Chemin du Canal. J’ai vu son profil, puis avec mes jumelles j’ai remarqué sa tête ronde et sa poitrine rayée. Quand j’ai tenté de m’approcher en auto, il s’est envolé et je ne l’ai pas retrouvé.

  • Aéroport de St-Hubert (15 décembre), par Jacinthe Laplante. Sur le bord d’une petite route longeant l’aeroport

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue (17 décembre), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Observation faite de la Place de la Savane - Présents depuis plusieurs semaines

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Denis Tétreault. Vol erratique bien observé le disque faciale.

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Alain Bessette. Deux individus sur l’heure du midi en chasse dans un champ le long de la Place de la Savanne, puis perchés sur des arbres; photos à contre-jour en plein soleil; un individu en train de manger un rongeur; plusieurs observateurs

  • Aéroport de St-Hubert (18 décembre), par André Messier. En chasse dès 15h30. Escarmouche entre deux individus.

  • Aéroport de St-Hubert (18 décembre), par Sylvain Cardinal, Lucien Lemay. Aussi un 2 ème en vol en même temps.

  • Aéroport de St-Hubert (19 décembre), par Diane Ménard. Présence déjà confirmée par d’autres observateurs

  • Aéroport de St-Hubert (19 décembre), par Alain Bessette. Présents au même endroit depuis quelques jours, en chasse et très vocaux, se disputaient souvent en vol; 4 individus différents bien vus en vol au même moment par au moins 3 observateurs incluant moi-même, avec un 5ième individu aussi présent au même moment selon un autre observateur; au moins 1 individu semblait plus pâle que les autres; photos

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Jasmine Cantara, Michel J. Chalifoux. Rapporté au même endroit depuis quelques jours.

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Louise Auclair, Steven Guertin. Présent à ce site depuis quelques jours, plusieurs observateurs présents sur place

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Huguette Longpré, Béatrice Bellocq, Richard Guillet. Était perché dans un grand conifère, voir photo. Après il est parti en vol en rasant le terrain vague.

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Photo; observé au même endroit qu’hier mais seulement 1 seul individu cette fois, probablement dû aux forts vents froids ainsi qu’aux dizaines d’observateurs et photographes présents…

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Alain Sylvain. présence connu

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par Yves Gauthier (Mtl). Présence connue

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par Gilles Ethier. Observés à cet endroit depuis plusieurs jours. 2 groupes de 2 se pourchassaient ou chassaient.

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par carole muir-norrie. a 3rd one was also seen with no pic

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par André Messier. Présent depuis plusieurs jours à ce site.

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par Alain Bessette. Au moins 3 individus en chasse, probablement 4 selon plusieurs autres observateurs présents; observés à cet endroit depuis plusieurs jours; photos

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par Jean-Claude Charbonneau. Présence connue. Superbes observations qui valaient bien l’attente.

  • Aéroport de St-Hubert (21 décembre), par Joanne Masson. Présence connu

  • Aéroport de St-Hubert (22 décembre), par Serge Rivard, Danielle Bussières. Présence connue, 3 vus mais il y en aurait 5 au total

  • Aéroport de St-Hubert (22 décembre), par Louis Lemay. Présence connue

  • Aéroport de St-Hubert (22 décembre), par Guy Paquin. Toujours présent au même endroit.

  • Saint-Hubert (22 décembre), par Michel Bertrand. Présence connue depuis quelques jours. J’inclus deux photos probantes prises de trop loin.

  • Aéroport de St-Hubert (23 décembre), par Guy Paquin. Toujours présent

  • Aéroport de St-Hubert (23 décembre), par Sylvain Lépine. Présence connue

  • Aéroport de St-Hubert (23 décembre), par Gilles Ethier. Présents, voisin du chemin des Savanes depuis plusieurs jours.

  • Aéroport de St-Hubert (23 décembre), par Denis Collins. Présence connue

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Richard Lafrance, Mario Pelletier, Louise Rodrique. Avec beaucoup d’autres observateurs, nouveau développement derrière place de la Savane.

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par André Messier. Présent à ce site depuis plusieurs jours

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Luc Tremblay, Johanne Marcotte. Il y avait une vingtaine d’observateurs. Place habituelle. Il chassait.

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Suzanne Cholette, dominic chartier. Vu par plusieurs observateurs, 5 individus au total

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Shawna Sevigny, Martin Arcand. Many observers present

  • Place de la Savane (24 décembre), par Kelly Cossette, Nancy Oborne. Several seen in the same area overvthe last week.

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Alain Bessette. Présence connue, nombreux observateurs, actifs et en chasse, se disputaient parfois, deux individus vus en train de s’alimenter de rongeurs (photo)

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par ismael chavez. Presence connue de nonbreux observateurs très actifs.

  • QC - Saint-Hubert - Chemin de la Savane (24 décembre), par Pascale Berthe. Observés dans les champs à la limite des pistes d’atterrissage de l’aéroport au niveau de la route en construction en face du 6300 De La Savane ; possiblement un 4e au niveau du terrain vague de la Place de la Savane en face de l’ENA

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Tony Randazzo. 4 hunting all around the field

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Richard Dupuis. 3 hiboux des marais observés se déplaçant entre 2 champs près de l’un et l’autre dont l’un situé à côté des logement d’étudiant de l’ÉNA sur de la Savane et l’autre entre Pratt & Whitney et R100

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Benard Chantale. Vu par au moins une douzaine d’ornithologues

  • Aéroport de St-Hubert (25 décembre), par Marc Lemay, Joanne Masson. Présence connue.

  • Aéroport de St-Hubert (25 décembre), par Patrick Laniel. Trouvé par les photographes. Bien collé au tronc d’un gros peuplier près de la clôture de l’aéroport. Tourne quelque peu la tête et attend une accalmie de neige pour décoller. Au moins 2 ind vus aujourd’hui par d’autres.

  • Aéroport de St-Hubert (25 décembre), par Jean Crépeau. Deux individus en vol qui chassaient du côté sud-est de la route de l’Aéroport.

  • Aéroport de Saint-Hubert (25 décembre), par Monique Groulx. Place de la Savane, un en vol et l’autre stationnaire sur une clôture

  • Aéroport de St-Hubert (25 décembre), par Louis Brodeur. photos to come

  • Aéroport de St-Hubert (27 décembre), par Luc Laberge, Pierre André, jean pierre machet. Un des individus bservés depuis plusieurs jours.

  • Aéroport de St-Hubert (27 décembre), par Céline Maurice, François Shaffer. Plusieurs observateurs et photographes. Courte interaction entre les 2 individus. Secteur Place de la Savane.

  • Aéroport de St-Hubert (27 décembre), par Guy Paquin. Plusieurs observateurs sur place toujours au même endroit

  • Aéroport de St-Hubert (28 décembre), par Jonathan Roy. Vu près des bâtiments gris

  • Aéroport de St-Hubert (28 décembre), par Jean-Francois Piche. Présent depuis près d’un mois. Accessibilité par le chemin de la Savane. Plusieurs observateurs sur place.

  • Aéroport de St-Hubert (28 décembre), par Lise Paquette Robert Faucher. Présence connue, plusieurs observateurs. Photo.

  • Aéroport de St-Hubert (30 décembre), par Benoit Renaud, Catherine Deschênes-Ouimet. Présence connue de l’espèce.

  • Aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil, Longueuil CA-QC (45,5179,-73,4017) (30 décembre), par Louis-David Lefebvre. Présence connue depuis plusieurs jours.

  • Aéroport de St-Hubert (31 décembre), par Lucien Lemay, Nicole Guénette. Présence connue à cet endroit , rang du Canal, coordonnées GPS : 45.517961 -73.384681

  • 947–951 Rang du Canal, Saint-Bruno-de-Montarville CA-QC (45.5177,-73.3846) (31 décembre), par Joe McGill. Plenty of observers, up against a barn sitting next to tractor

  • Aéroport de St-Hubert (31 décembre), par Benoit Tanguay. Vu par plusieurs

  • Aéroport de St-Hubert ( 1 janvier), par Marc Lemay, Joanne Masson. Observé vers 15h30, en chasse dans un champ secteur sud-est de l’aéroport.


PIC MACULÉ, Sphyrapicus varius

  • Rue Bachand, Carignan (18 février), par Samuel Denault. 1 femelle complètement inattendue! Observée avec Daniel Daigneault et Normand Tétreault. Photos médiocres

PIC À VENTRE ROUX, Melanerpes carolinus

  • Parc Michel-Chartrand ( 8 décembre), par David Millar. The same female Red-Bellied Woodpecker is still feeding from a feeder west of the Michel Chartrand monument.

  • Parc Michel-Chartrand (21 février), par Yves Gauthier (Mtl). Présence connue

  • Parc Michel-Chartrand (22 février), par Guy Paquin. Toujours au même endroit.Excuser la qualité.

  • Parc Michel-Chartrand (23 février), par Joanne Masson. présence connue


PIC MINEUR, Dryobates pubescens

  • Aéroport de St-Hubert ( 1 décembre), par Alain Bessette. Dans le même arbre où se trouvait une Buse à Queue Rousse

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles ( 6 décembre), par André Messier. Se nourrissaient de pommettes

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Rang du Canal, observé au même endroit le 16 décembre dernier

  • QC - Varennes - Rangs ( 1 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Mangeoires chemin Cordon


GRAND PIC, Dryocopus pileatus

  • PN des Îles-de-Boucherville (incluant Île Charron) (17 décembre), par Mario Pelletier. Entendu seulement, mais vu par deux autres observateurs.

PIC FLAMBOYANT, Colaptes auratus

  • 1405 Montée Daniel, Longueuil CA-QC (45,4804,-73,3562) (10 février), par Samuel Denault. Dans un bloc de suif de la montée Daniel

CRÉCERELLE D’AMÉRIQUE, Falco sparverius


FAUCON ÉMERILLON, Falco columbarius

  • Qc Longueuil -LeMoyne (22 janvier), par Chantal Trudel. Cris d’alerte dans la cour –Le faucon saisit un étourneau sansonnet dans ses serres immobilisé pendant 10 min en observant tout autour

FAUCON PÈLERIN, Falco peregrinus

  • Longueil (28 janvier), par R Barbeau. perché en bordure de l’autoroute à 2 mètres environ du sol

PIE-GRIÈCHE BORÉALE, Lanius borealis

  • Aéroport de St-Hubert ( 2 décembre), par Guy Paquin. Très loin perchée au sommet arbre (Coin rang 25 et rang du canal à droite)

  • Aéroport de St-Hubert ( 9 décembre), par Richard Lafrance, Mario Pelletier, Louise Rodrique. Vue depuis le boul. Clairevue, mais dans un arbre derrière les maisons du rang de la Savane.

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Alain Bessette. Chemin de la Savanne

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Chemin de la Savanne, observé au même endroit le 17 décembre dernier

  • QC - Saint-Hubert - Chemin de la Savane (24 décembre), par Pascale Berthe. Place de la Savane

  • QC - Saint-Hubert - Boulevard Clairevue ( 1 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Route en construction en face du 6300 Chemin de la Savane

  • Aéroport de St-Hubert (22 janvier), par Guy Paquin. Très loin perché cime d’un arbre.


GEAI BLEU, Cyanocitta cristata


CORNEILLE D’AMÉRIQUE, Corvus brachyrhynchos


GRAND CORBEAU, Corvus corax

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Chemin de la Savanne

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (28 décembre), par Guy Paquin. En Vol très bavard

  • Varennes, Qc (30 décembre), par Michel Bertrand, Sophie Berteau. Entendu par Pierre Saint-Onge.

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles ( 1 janvier), par Guy Paquin. En vol très bavard

  • Rue Jean-Talon, St-Hubert ( 2 février), par Christian Coté. Un corbeau houspillé par les corneilles


MÉSANGE À TÊTE NOIRE, Poecile atricapillus

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Rang du Canal, observés au même endroit les 16 et 17 décembre dernier

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Alain Bessette. Rang du Canal ainsi que dans les conifères de la gare

  • Aéroport de St-Hubert (31 décembre), par Alain Bessette. Rang du Canal

  • Rue Bachand (20 février), par Patrick Laniel. Omniprésentes dans la section du cul-de-sac avec la plupart des oiseaux


SITTELLE À POITRINE ROUSSE, Sitta canadensis


SITTELLE À POITRINE BLANCHE, Sitta carolinensis


TROGLODYTE DES MARAIS, Cistothorus palustris

  • Parc de conservation du marais (Parc de l’Arrondissement) ( 9 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. Dans les quenouilles à l’entrée du parc, très vocal (chip), Gros sourcil blanc, bien identifié et photographié

ÉTOURNEAU SANSONNET, Sturnus vulgaris


MOQUEUR POLYGLOTTE, Mimus polyglottos

  • QC - Brossard - Rue de Châteauneuf / Fossé Daigneault (28 février), par Louise Falcon. à environ 300 mètres du boul LaPinière. s’est perché sur un chapeau de cheminée, sur deux lampadaires et dans un arbre.

JASEUR BORÉAL, Bombycilla garrulus

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (17 février), par Pierre Casavant. Vu en compagnie de Daniel Daigneault .

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (18 février), par Anthony Collerton. Rufous vents/under-tails. Mixed with Robins and Cedars. Silent.


MOINEAU DOMESTIQUE, Passer domesticus

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Alain Bessette. Mangeoire d’une résidence sur la Place de la Savanne

  • La Prairie, Rue Picasso (23 décembre), par Jose Gagnon, Alain Sylvain. Évaluation approximative minimale

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour (23 décembre), par Pascale Berthe. Certainement plus…

  • Aéroport de St-Hubert (31 décembre), par Alain Bessette. Mangeoire d’une résidence du Chemin de la Savanne

  • Des Terres Noires (18 février), par Rachel Papineau-Pepin, Jacques Pepin. sur le chemin de la Baronnie


ROSELIN FAMILIER, Haemorhous mexicanus

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour (23 décembre), par Pascale Berthe. Peut être 6

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour ( 4 janvier), par Pascale Berthe. Mon plus grand nombre depuis le début décembre


CHARDONNERET JAUNE, Spinus tristis

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour ( 5 janvier), par Pascale Berthe. Mon plus grand nombre depuis le début décembre…

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour ( 6 janvier), par Pascale Berthe, Chantal Trudel. Mon plus grand nombre… Augmente chaque jour depuis début janvier…


PLECTROPHANE DES NEIGES, Plectrophenax nivalis


BRUANT HUDSONIEN, Spizelloides arborea


JUNCO ARDOISÉ, Junco hyemalis

  • Aéroport de St-Hubert (20 décembre), par Denis Sirois, Alain Bessette. Chemin de la Savanne

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour (23 décembre), par Pascale Berthe. Peut être 18 mais je ne suis pas parvenue à être sûre…

  • Aéroport de St-Hubert (24 décembre), par Alain Bessette. Site d’observation des Hibous des Marais ainsi que sur le Rang du Canal

  • Aéroport de St-Hubert (26 décembre), par Alain Perras. Comptés un à un.

  • Aéroport de St-Hubert (31 décembre), par Alain Bessette. Place de la Savanne et Rang du Canal

  • QC - Saint-Hubert - Ma cour ( 2 janvier), par Pascale Berthe. Voire 20-22 - En tout cas plus nombreux que les moineaux


BRUANT À GORGE BLANCHE, Zonotrichia albicollis

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (28 janvier), par Denis Tétreault. Les trois au sol sous la mangeoire.

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (22 février), par Lea Bernier. Il faisait son chant


BRUANT CHANTEUR, Melospiza melodia

  • Aéroport de St-Hubert (17 décembre), par Alain Bessette. Rang du Canal

CAROUGE À ÉPAULETTES, Agelaius phoeniceus


QUISCALE BRONZÉ, Quiscalus quiscula

  • 790 Grand Boulevard Ouest (20 février), par Patrick Laniel. Dans la haie de cèdre de la maison bleue, en face du garage beige aux portes rouges. Présent dès mon arrivée. Est resté immobile même quand j’ai arrêté mon auto à 2 m de lui. Présent depuis au moins le 11 février (mention de Pascale Berthe et Marieta Manolova).

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (22 février), par Lea Bernier. 1e observation de l’année. Il se tenait en compagnie des étourneaux


CARDINAL ROUGE, Cardinalis cardinalis

  • Chez-nous Ste-Julie de Verchères (12 décembre), par Guy Paquin. Mâle et Femelle

  • Aéroport de St-Hubert (31 décembre), par Alain Bessette. Rang du Canal

  • Arboretum, Parcs de la Frayère et des Voiles (22 janvier), par Marcel Robillard. 3 couples et une femelle seule





Citation

Préparé le jeudi 16 avril 2020 08:27:29

Durée de l’analyse (temps machine) : 0.35 minutes

Version 9.3 Ⓒ André Desrochers (courriel)

Citations recommandées:

Desrochers, André (2020). Sommaire saisonnier eBird: Club des ornithologues de Longueuil, Hiver du 1 décembre 2017 au 28 février 2018. Regroupement QuébecOiseaux, Montréal, Québec, Canada.

eBird Basic Dataset (avril 2020). Cornell Lab of Ornithology, Ithaca, New York.


Notes

Outils de programmation

La confection de ce rapport n’aurait pas été possible sans les outils suivants:

RStudio Team (2019). RStudio: Integrated Development Environment for R. RStudio, Inc., Boston, MA. <URL: http://www.rstudio.com/>.

R Core Team (2018). R: A Language and Environment for Statistical Computing. R Foundation for Statistical Computing, Vienna, Austria. <URL: https://www.R-project.org/>.

Wickham H (2019). forcats: Tools for Working with Categorical Variables (Factors). R package version 0.4.0, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=forcats>.

Wickham H (2019). stringr: Simple, Consistent Wrappers for Common String Operations. R package version 1.4.0, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=stringr>.

Wickham H, François R, Henry L, Müller K (2020). dplyr: A Grammar of Data Manipulation. R package version 0.8.4, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=dplyr>.

Henry L, Wickham H (2019). purrr: Functional Programming Tools. R package version 0.3.3, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=purrr>.

Wickham H, Hester J, Francois R (2018). readr: Read Rectangular Text Data. R package version 1.3.1, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=readr>.

Wickham H, Henry L (2020). tidyr: Tidy Messy Data. R package version 1.0.2, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=tidyr>.

M<U+663C><U+3E63>ller K, Wickham H (2019). tibble: Simple Data Frames. R package version 2.1.3, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=tibble>.

Wickham H (2016). ggplot2: Elegant Graphics for Data Analysis. Springer-Verlag New York. ISBN 978-3-319-24277-4, <URL: https://ggplot2.tidyverse.org>.

Wickham H, Averick M, Bryan J, Chang W, McGowan LD, François R, Grolemund G, Hayes A, Henry L, Hester J, Kuhn M, Pedersen TL, Miller E, Bache SM, Müller K, Ooms J, Robinson D, Seidel DP, Spinu V, Takahashi K, Vaughan D, Wilke C, Woo K, Yutani H (2019). “Welcome to the tidyverse.” Journal of Open Source Software, 4(43), 1686. doi: 10.21105/joss.01686 (URL: http://doi.org/10.21105/joss.01686).

Gagolewski M (2019). R package stringi: Character string processing facilities. <URL: http://www.gagolewski.com/software/stringi/>.

Pebesma E (2018). “Simple Features for R: Standardized Support for Spatial Vector Data.” The R Journal, 10(1), 439-446. doi: 10.32614/RJ-2018-009 (URL: http://doi.org/10.32614/RJ-2018-009), <URL: https://doi.org/10.32614/RJ-2018-009>.

Wickham H, Seidel D (2019). scales: Scale Functions for Visualization. R package version 1.1.0, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=scales>.

Allaire J, Xie Y, McPherson J, Luraschi J, Ushey K, Atkins A, Wickham H, Cheng J, Chang W, Iannone R (2020). rmarkdown: Dynamic Documents for R. R package version 2.1, <URL: https://github.com/rstudio/rmarkdown>.

Xie Y, Allaire J, Grolemund G (2018). R Markdown: The Definitive Guide. Chapman and Hall/CRC, Boca Raton, Florida. ISBN 9781138359338, <URL: https://bookdown.org/yihui/rmarkdown>.

Grolemund G, Wickham H (2011). “Dates and Times Made Easy with lubridate.” Journal of Statistical Software, 40(3), 1-25. <URL: http://www.jstatsoft.org/v40/i03/>.

Cheng J, Karambelkar B, Xie Y (2019). leaflet: Create Interactive Web Maps with the JavaScript ‘Leaflet’ Library. R package version 2.0.3, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=leaflet>.

Xie Y (2020). knitr: A General-Purpose Package for Dynamic Report Generation in R. R package version 1.27, <URL: https://yihui.org/knitr/>.

Xie Y (2015). Dynamic Documents with R and knitr, 2nd edition. Chapman and Hall/CRC, Boca Raton, Florida. ISBN 978-1498716963, <URL: https://yihui.org/knitr/>.

Xie Y (2014). “knitr: A Comprehensive Tool for Reproducible Research in R.” In Stodden V, Leisch F, Peng RD (eds.), Implementing Reproducible Computational Research. Chapman and Hall/CRC. ISBN 978-1466561595, <URL: http://www.crcpress.com/product/isbn/9781466561595>.

Auguie B (2017). gridExtra: Miscellaneous Functions for “Grid” Graphics. R package version 2.3, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=gridExtra>.

Douglas Nychka, Reinhard Furrer, John Paige, Stephan Sain (2017). “fields: Tools for spatial data.” doi: 10.5065/D6W957CT (URL: http://doi.org/10.5065/D6W957CT), R package version 10.2, <URL: https://github.com/NCAR/Fields>.

Becker OScbRA, Minka ARWRvbRBEbTP, Deckmyn. A (2018). maps: Draw Geographical Maps. R package version 3.3.0, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=maps>.

Furrer R, Sain SR (2010). “spam: A Sparse Matrix R Package with Emphasis on MCMC Methods for Gaussian Markov Random Fields.” Journal of Statistical Software, 36(10), 1-25. doi: 10.18637/jss.v036.i10 (URL: http://doi.org/10.18637/jss.v036.i10), <URL: http://www.jstatsoft.org/v36/i10/>.

Gerber F, Furrer R (2015). “Pitfalls in the Implementation of Bayesian Hierarchical Modeling of Areal Count Data: An Illustration Using BYM and Leroux Models.” Journal of Statistical Software, Code Snippets, 63(1), 1-32. doi: 10.18637/jss.v063.c01 (URL: http://doi.org/10.18637/jss.v063.c01), <URL: http://www.jstatsoft.org/v63/c01/>.

Gerber F, Moesinger K, Furrer R (2017). “Extending R packages to support 64-bit compiled code: An illustration with spam64 and GIMMS NDVI3g data.” Computer & Geoscience, 104, 109-119. ISSN 0098-3004, doi: 10.1016/j.cageo.2016.11.015 (URL: http://doi.org/10.1016/j.cageo.2016.11.015).

Gerber F, Moesinger K, Furrer R (2018). “dotCall64: An R package providing an efficient interface to compiled C, C++, and Fortran code supporting long vectors.” SoftwareX, 7, 217-221. ISSN 2352-7110, doi: 10.1016/j.softx.2018.06.002 (URL: http://doi.org/10.1016/j.softx.2018.06.002).

Gerber F, Moesinger K, Furrer R (2017). “Extending R packages to support 64-bit compiled code: An illustration with spam64 and GIMMS NDVI3g data.” Computer & Geoscience, 104, 109-119. ISSN 0098-3004, doi: 10.1016/j.cageo.2016.11.015 (URL: http://doi.org/10.1016/j.cageo.2016.11.015).

Xie Y, Cheng J, Tan X (2019). DT: A Wrapper of the JavaScript Library ‘DataTables’. R package version 0.11, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=DT>.

Dowle M, Srinivasan A (2019). data.table: Extension of data.frame. R package version 1.12.8, <URL: https://CRAN.R-project.org/package=data.table>.



  1. À moins d’une indication contraire, ce rapport n’inclut que des observations validées par les réviseurs régionaux d’eBird.

  2. Idéalement, les listes partagées devraient avoir EXACTEMENT les mêmes infos d’échantillonnage (durée, distance, type, etc.).

  3. Les noms provenant d’ÉPOQ sont repris tel quels, et précèdent les autres. Si vous préférez ne pas avoir votre nom dans ce tableau, veuillez en informer l’auteur de ce rapport.

  4. Les regroupements de sites sont effectués selon la théorie des graphes, en utilisant des arbres couvrants de poids minimal

  5. Les observateurs partageant une liste sont séparés par des virgules, les observateurs ou groupes de listes différentes par des points-virgules. Les observateurs ou groupes sont triés par ordre croissant de la date et de l’heure de début de la liste. On peut généralement attribuer la découverte de l’oiseau au premier observateur ou groupe de la liste, à moins d’erreur de saisie de date ou d’heure (attention aux AM/PM!). Il est conseillé de consulter les commentaires si vous vouez connaître la ou les personnes qui ont découvert l’oiseau.

  6. Il est possible que certaines listes aient été révisées ou supprimées depuis la confection de ce rapport.

  7. Il est possible que certaines listes aient été révisées ou supprimées depuis la confection de ce rapport.

  8. Il est possible que certaines listes aient été révisées ou supprimées depuis la confection de ce rapport.

  9. Les photos insérées par liens URL dans des blocs de texte peuvent être présentées ici